L’évolution du Web

 

MultipleMedia existe depuis 1997. Notre expertise numérique s’est développée pratiquement en même temps que le Web lui-même, en suivant les différentes avancées technologiques. Voici un aperçu des évolutions numériques et de ce que le futur nous réserve.

Le Web fait partie de nos vies depuis plus de 25 ans ! Il a été inventé en 1989 par Tim Berner-Lee, un ingénieur britannique qui travaillait au Centre européen de recherche nucléaire (CERN). Initialement, c’était un outil de transfert d’informations entre scientifiques. Ce n’est qu’en 1993 que la toile, telle qu’on la connaît et l’utilise aujourd’hui, a commencé à se tisser.

 

Un peu d’histoire :

WEB 1.0 — Le Web passif

À ses débuts, on pouvait qualifier le Web de passif : des pages Web liées entre elles contenant textes, images et hyperliens. À cette époque, les sites Internet étaient principalement informationnels et l’internaute n’était que consommateur de contenus.

 

WEB 2.0 — Le Web collaboratif

Vers le début des années 2000, le Web devient sociable. L’apparition d’outils gratuits et faciles à utiliser fait en sorte qu’à peu près n’importe qui peut maintenant créer et publier du contenu sur le Web. Ces fonctions ne sont alors plus réservées exclusivement aux professionnels. On commence à parler du Web participatif ou collaboratif. On voit aussi apparaître les « webacteurs », cette nouvelle catégorie d’internautes plus actifs et plus influents qui bousculent comment les marques et les organisations communiquent avec leur public.

Les blogues font leur apparition ainsi que les médias sociaux, les fils RSS, les wikis… On attribue d’ailleurs à Wikipédia (le wiki le plus consulté) le statut de premier site collaboratif d’envergure, marquant ainsi la naissance du Web 2.0. Les médias sociaux ont grandement contribué à redessiner le visage des communications. Facebook a parti le bal en 2004. Twitter, Flickr et compagnie ont suivi peu de temps après.

Pour joindre son public, il ne s’agit plus de simplement publier l’information. Il devient important de choisir son type de contenu en fonction de ses objectifs. Bien entendu, il faut aussi choisir le bon support de communication. Comme les consommateurs sont sur les réseaux sociaux, pour les compagnies, aussi bien être présent et faire partie de la conversation.

 

L’évolution continue

WEB 3.0 — Le Web sémantique

Le 3.0, c’est maintenant ! Autre que l’explication plutôt simpliste que le Web 3.0 est l’évolution de la version précédente, il n’existe pas encore de définition claire à son sujet. Plusieurs en parlent comme étant l’ère du Web sémantique et des objets connectés.

Selon Irosoft, le Web sémantique se décrit comme étant

« Un réseau de  données qui permet à des machines de comprendre la sémantique (c.-à-d. le sens) de l’information publiée sur le Web. Il étend le réseau de pages Web compréhensibles par l’humain (p. ex. publiées en HTML) en y ajoutant des métadonnées qui sont compréhensibles par la machine et qui créent des liens entre les contenus des différentes pages, ce qui permet à des agents automatiques (bots) d’accéder au Web de façon plus intelligente et d’effectuer des tâches à la place des utilisateurs. »

De plus en plus d’objets ou appareils contiennent une technologie leur permettant de communiquer ou encore d’interagir avec leur environnement à l’aide du Web. D’après le Livre blanc de Cisco, 12.5 milliards d’objets connectés étaient déjà utilisés en 2010. D’après leurs prédictions, ce nombre s’élèverait à 50 milliards en 2020.

Prévisions Cisco tel qu'illustré sur master-multimedia.fr

Prévisions Cisco tel qu'illustré sur http://www.master-multimedia.fr/

Des réfrigérateurs intelligents, des thermostats électroniques, des lampes et même des systèmes d’alarmes qui s’actionnent à distance ou s’activent à votre arrivée, des ballons, bracelets ou montres pour suivre vos progrès d’entraînement ou même des bracelets qui s’illuminent au rythme de la musique (dernier concert de Coldplay) : ce sont tant d’exemples d’objets connectés qui nous simplifient la vie à leur manière.

 

Un chemin tout tracé vers la mobilité

Les gens sont constamment en déplacement et la mobilité constitue le seul moyen de les rejoindre en tout temps, le Web est devenu plus mobile et les applications se multiplient à une vitesse fulgurante. Tellement, qu’aujourd’hui, il faut penser mobile en tout temps.

On utilise de plus en plus notre téléphone pour une multitude d’actions : rechercher, regarder, consulter, acheter, partager, publier. Avoir un site adaptatif (responsive) ça ne suffit plus. Il faut une stratégie propre aux mobiles, une stratégie pensée au sein d’un écosystème mobile complet et multi supports.

Une enquête NETendances réalisée par le CEFRIO en 2015 démontre que le taux d’adoption d’appareil mobile est en croissance dans les foyers québécois. Au total, 57,1 % des adultes disposent d’au moins un téléphone intelligent au sein de leur foyer par rapport à 53 % en 2014 et 42 % en 2013.

Le Web devient plus performant et de plus en plus malléable. Si l’apparition des médias sociaux a bousculé notre façon de communiquer, le phénomène des objets connectés nous forcera encore une fois à la revoir.

 

Stratégie de contenu, inbound marketing, médias sociaux, objets interconnectés; la technologie est en constante mutation. Pour bien atteindre votre cible, votre stratégie doit donc être adaptée à cette nouvelle réalité. Plus facile à dire qu’à faire? N’ayez crainte, MultipleMedia met son expertise à votre disposition pour vous accompagner à travers ses changements.