Profil des Québécois sur le web

Cet article paru initialement le 22 octobre 2014 a été mis à jour afin de refléter le dernier rapport NETendances du Cefrio.

Curieux et informés, les québécois utilisent Internet comme source principale d’information. En 2015, près des deux tiers des adultes du Québec (63,6 %) suivent en temps réel de l’information sur Internet et près de la moitié des adultes consultent les réseaux sociaux à cette fin. Ce n’est donc pas surprenant d’apprendre qu’ils passent en moyenne 22 heures et demie sur le web entre leur lieu de travail et leur domicile chaque semaine et que 86.2% des foyers sont branchés à Internet.

Appareils mobiles

La popularité grandissante en matière de téléphones intelligents et de tablettes a complètement remodelé la manière dont le web est utilisé. Ces jouets électroniques permettent aux utilisateurs de naviguer facilement sur Internet, d’effectuer des achats en ligne, d’écouter de la musique ainsi que des vidéos et de jouer à plusieurs jeux amusants. Les Québécois y effectuent même des transactions bancaires! Ils sont principalement utilisés pour communiquer avec d’autres personnes autour du monde via courriel, réseaux sociaux, nouvelles, blogues et autres plateformes de chat. Chez les adultes avec au moins un enfant au foyer, 63,8 % des adultes détiennent une tablette, un chiffre qui ne surprend pas lorsqu’on voit l’aisance et la rapidité avec lesquelles les enfants maîtrisent les nouvelles technologies et plateformes.

Réseaux sociaux

En 2015, près de trois adultes québécois sur quatre étaient des utilisateurs de médias sociaux, une proportion stable comparativement à celle de 2014. Ces plateformes sont de très bons outils pour rester en contact, partager des photos et des histoires, promouvoir des évènements et même faire de la publicité! Facebook (62,4 %) et YouTube (57,4 %) sont les deux réseaux sociaux les plus populaires chez les adultes du Québec. Ces plateformes sont d’ailleurs loin devant Google+ (27,3 %) qui occupe la troisième place à ce chapitre, suivi de LinkedIn (16,5 %), Twitter (9,7 %) et Pinterest (9,1 %). Chez les utilisateurs âgés de 18 à 44 ans, Facebook et YouTube sont utilisés respectivement à 92,2% et 90,8%. Parmi les utilisateurs des médias sociaux, 78,8 % visitent Facebook quotidiennement ou hebdomadairement et 59,5 % en font autant pour YouTube.

Lorsque bien planifiée, l’intégration des réseaux sociaux à une stratégie en ligne peut être très efficace pour renforcer la visibilité d’une entreprise et faire connaître une marque. C’est le moyen parfait d’atteindre un large bassin de personnes à faible coût.

Commerce électronique

Au total, un adulte québécois sur deux a fait des achats en ligne au cours de l’année 2015, directement dans le confort de leur maison, à l’aide d’un appareil mobile (47%) ou d’une tablette (54%). La plupart des grandes marques ont un magasin en ligne, ouvert à toute heure du jour ou de la nuit, équipé d’un service de livraison ultra rapide. En 2014, les cyberacheteurs québécois ont dépensé en moyenne 292 $ par mois, soit 43 $ de moins qu’en 2013, pour un total de 6,6 milliards de dollars en 2014 comparativement à  7,3 milliards de dollars en 2013. La diminution du montant total des achats en ligne est directement liée à la baisse dans la catégorie « voyages et transport ». La tendance à acheter des billets de concerts et de cinéma, à réserver un voyage, à acheter des vêtements et des livres en ligne demeure très populaire. Le commerce électronique est devenu tellement rentable pour les entreprises qu’Amazon a récemment présenté une vidéo d’un futur service de livraison par drones tel qu’elle l’imagine!

En résumé, le marché des consommateurs québécois est bien vivant sur le web. Reste à voir quelles seront les entreprises qui sauront exploiter les opportunités qu'il recèle à leur plein potentiel.