Crashlytics | Applications Mobiles | Firebase | MultipleMedia
Lisez sur nos vingt ans !

Crashlytics, ou la stabilité d'une application mobile dans un environnement de production décentralisé

Contrairement à un site web, il est difficile de tester la stabilité d’un projet d’application mobile. Pour un projet de site web, les logs serveur permettent de connaître les erreurs qui se produisent dans le « back-end », tandis que les erreurs « front-end » sont testées facilement via différents navigateurs sur un ordinateur utilisant Windows ou MacOS. Dans une application mobile, le processus est un peu plus compliqué.

En ce qui concerne l’API (Application Programming Interface), tout se passe plutôt bien puisque cette source de données est centralisée sur un serveur et les logs y sont facilement accessibles. Tout se complique avec l’application qui elle est installée sur les téléphones. Il est impossible d’aller chercher les logs des milliers d’appareils à chaque fois qu’il y a un crash, ou même de savoir qu’il y a un crash sans l’avoir testé manuellement avant le déploiement.

Crashlytics

Il existe toutefois une solution à ce problème. Lors de la programmation de l’application, il est possible d’installer un outil qui se nomme Crashlytics. Cet outil s’intègre à l’application lors de la compilation du code et est complètement transparent lors de l’exécution. Grâce à cet outil, il nous est possible de récupérer une panoplie d’informations anonymisées lors d’un crash ou d’une erreur non critique, comme par exemple le modèle, la charge de la batterie et l’espace de stockage restant sur l’appareil en plus du message d’erreur qui nous sert à diagnostiquer le problème.

 

Par la suite, Crashlytics nous affiche ces informations de manière lisible. Nous avons accès à la fréquence du crash au fil du temps, dans quelles versions le crash se produit en plus de la stabilité de cette version. La stabilité est calculée via le pourcentage de sessions dans l’application qui ont une erreur ou un crash qui est enregistré.

crashlytics

En plus de toutes ces informations de stabilité, Crashlytics nous donne plusieurs types de données sur l’utilisation de l’application, comme le nombre d’utilisateurs actifs par jour, le temps total passé dans l’application et l’adoption des versions. Il est aussi possible de comptabiliser les actions des utilisateurs de la même façon que Google Analytics le fait, mais d’une façon mieux adaptée pour les applications mobiles.

Crashlytics a été développé de façon indépendante dans la suite d’outils Fabric puis fut racheté par Google. Cet outil sera bientôt fusionné  avec l’interface de Firebase. Pour le moment, cette fusion n’est pas très stable du côté de Firebase, mais sera sans aucun doute améliorée dans le futur avec des fonctionnalité supplémentaires.

Dans tous les cas, contactez une agence web comme nous pour de plus amples informations.

LinkedIn, votre stratégie B2B?

Recherche

22 janvier 2019

Complétez votre profil personnel LinkedIn. Avant de promouvoir les services de votre entreprise, vous devez vous positionner comme expert de votre domaine. Tout commence donc...

Par : Jean-Philippe Georges, Responsable Marketing et Communication

Poker Planning ou comment améliorer votre Sprint?

Recherche

7 janvier 2019

C'est quoi, le Poker Planning? Lorsque l'on parle de développement web, on en vient souvent à parler de Scrum, de Sprint et de réunion de planification. La …

Par : Tatiana Oliveira, Designer web, Infographiste et
Jean-Philippe Georges, Responsable Marketing et Communication

Multimédia, de 1989 à nos jours…

Recherche

10 décembre 2018

À la fin des années 90, le multimédia représentait la combinaison de différentes formes de contenu. Le terme pouvait être utilisé comme un nom ou comme un …

Par : Jean-Philippe Georges, Responsable Marketing et Communication